fr
Fr
fr
Retour

Isabelle Lucotte

Interview d’Isabelle Lucotte

Le refuge de Varan, c’est pas que pour les grands !
Interview d’Isabelle Lucotte réalisé par Sophie Chanaron, Actumontagne

Réservés aux initiés ou aux adultes les refuges de montagne ? Que nenni ! Direction le Tour des Fiz, où les neuf refuges mettent le paquet pour accueillir les familles avec enfants. L’office de tourisme de Passy a répertorié toute leur offre en la matière dans un dépliant très pratique à glisser dans la poche. Exemple avec le Refuge de Varan, Camp de base pour les Pti’Loups, dont Isabelle Lucotte est la nouvelle gardienne.

Vous venez de reprendre la gérance du refuge de Varan au-dessus du Plateau d’Assy à Passy. Une première pour vous ?Isabelle Lucotte : Non, j’ai été gardienne dans les Alpes suisses ces trois dernières années. Mon mari, guide de haute-montagne, est Suisse (NDLR : Serge Roetheli, auteur de nombreux défis sportifs et humanitaires). Je connais le métier et je sais qu’on est à fond pendant 6 mois : on travaille 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. J’en ai la gérance et ça c’est formidable. Je suis ravie d’avoir été choisie car ce refuge était très convoité. La première fois que j’y suis venue, c’était il y a 20 ans. J’avais eu un vrai coup de coeur pour ce lieu envoûtant, à la fois reculé et à deux pas de la civilisation. Dès que j’ai su que sa gérance était à nouveau disponible, je me suis mise sur les rangs. Ma patience a payé !

Présentez-nous ce refuge, l’un des neuf du Tour des Fiz…
IL : Situé sur la commune de Passy en versant sud de la chaîne des Fiz, le refuge est un ancien chalet d’alpage, de taille modeste et rustique. Il ne compte que 27 places en dortoir et une chambre individuelle. Depuis sa terrasse, on domine la vallée de l’Arve et on contemple le massif du Mont-Blanc et la chaîne des Aravis. Le refuge était en bon état quand je l’ai repris. Je lui ai juste apporté ma touche personnelle et un petit coup de neuf en changeant les duvets et la vaisselle. C’est une halte douillette et gourmande sur le tour des Fiz et le tour du Mont-Blanc.

Justement, que proposez-vous pour régaler vos convives ?
IL : Une cuisine simple, qui calera petits et grands mis en appétit par la marche !  De la soupe, des croûtes, des rösties, de la fondue, incontournable, l’assiette des Clarines qui comprend de la charcuterie, des pommes de terre, de la salade et du fromage fondu, sans oublier des tartes et des gâteaux maison, qui depuis l’ouverture du refuge, le 8 mai dernier, ont beaucoup de succès !

Les familles hésitent à monter en refuge, pensant qu’ils ne sont pas adaptés à l’accueil des enfants. Pouvez-vous leur prouver le contraire ?
IL : Tout à fait ! Au refuge de Varan, j’ai tout ce qu’il faut pour que les ados comme les jeunes enfants passent un formidable moment en montagne, et leurs parents aussi ! Mêmes les tout petits. J’ai un espace change, des chaises hautes, des lits bébé et même des babyphones. Jeux de société et livres sont à leur disposition. Depuis le refuge, les familles peuvent faire des balades sympas et faciles, comme celle en direction du décollage des parapentes par exemple, ou aller derrière le refuge pour voir des marmottes et des chamois. Les plus audacieux testeront la voie ferrata de Curalla, dont la sortie est à 30 minutes du refuge par un sentier rebalisé par mon mari Serge.

Que pensez-vous du dépliant Mon tour des Fiz, réalisé par l’OT à l’intention des familles ?
IL : Sophie Brun et son équipe font un travail formidable. Elles sont très à l’écoute, toujours de bonne humeur et pleines d’idées. Ce document est un outil très pratique et bien vu pour valoriser le Tour des Fiz auprès des familles avec enfants, tant extérieures que de la région. Elles verront que nous sommes vraiment en mesure de leur réserver un accueil privilégié pour une expérience inoubliable en altitude.

Propos recueillis par Sophie Chanaron, Actumontagne

Contact

Envoyer
Annuler